Veille Nutritionnelle

Image 1
Le petit déjeuner, trop souvent oublié

Votre réunion de 10h s’éternise et votre estomac crie famine. Par manque de temps ce matin, vous avez sauté la case petit déjeuner... L’erreur !


Un petit déjeuner équilibré doit fournir 20 à 25% de l’apport énergétique total de la journée

Le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée. Il permet de faire le plein d’énergie : il va rompre le jeûne de la nuit et faire patienter le corps jusqu’au déjeuner. Au réveil, il vous faut donc recharger les batteries !

Votre organisme a besoin de reconstituer ses réserves en énergie pour la matinée : de l’eau, de l’énergie, des minéraux et un apport suffisant en nutriments, essentiels au bon fonctionnement du cerveau et des muscles.

Sans cela, l’organisme doit puiser dans les réserves, entrainant des carences nutritionnelles qui mènent au coup de pompe matinal, aux difficultés de concentration, d’attention, voire des sautes d’humeur.

En omettant le petit-déjeuner, vous risquez de grignoter et de vous précipitez alors sur des aliments gras et sucrés (Oui, on vous a vu prendre ce croissant/pain au chocolat à la sortie de la réunion)…deuxième erreur ! Consommés en grande quantité, ces aliments peuvent entraîner à long terme une prise de poids et des maladies telles que le diabète, l’obésité, hypertension, choléstérol…
 

Astuces pour les retardataires ou ceux qui n’ont pas faim le matin 

Commencez la journée en vous hydratant : un grand verre d’eau ou un jus de fruit sans sucre ajouté vous ouvrira l’appétit. Si vous manquez de temps, emportez un yaourt à boire, un fruit frais à croquer ou une compote en gourde peu sucrée, et des fruits secs que vous pourrez transporter facilement dans les transports.

 

N’oubliez pas les céréales (morceau de pain, barre de céréales…), elles fournissent progressivement de l’énergie pour toute la matinée !
 

Quelques astuces supplémentaires : 

Pour gagner du temps, pensez à préparer la table du petit déjeuner la veille.
Si vous n’avez pas faim, vous pouvez varier les plaisir et stimuler l’envie en essayant d’autres petits déjeuners.
 

Et pour les enfants… ?

Le petit déjeuner des enfants est encore plus important puisqu’ils sont en pleine croissance et qu’ils se dépensent beaucoup. Au menu : une boisson, un produit laitier, un fruit et un produit céréalier (formule valable aussi pour les grands !).

Mais attention aux petits déjeuners souvent trop sucrés et trop riches en matières grasses ! Les céréales chocolatées, fourrées ou au miel remplissent l’estomac mais ne permettent pas de tenir jusqu’au repas du midi. Choisissez-les donc pas ou peu sucrées (müesli, pétales de maïs…).

Et s’ils refusent de manger autre chose, proposez-leur d’alterner, avec des biscottes ou du pain frais par exemple. Attention, croissants, pains au chocolat,…ne comptent pas comme du pain classique. Ce sont des viennoiseries riches en sucre et en graisses dont il convient de limiter la consommation (pour le weekend par exemple).


N’hésitez pas à commentez et partagez vos astuces, sur notre page Facebook/BoostezMoi. 
 

En savoir plus : http://infos-dietetiques.over-blog.com/article-33550461.html
Commentaires (0)

Réagir à cet article

Veuillez vous identifiez pour réagir